1883 – Aujourd’hui

De la Ruche Voirnot aux Ruchers Chardin Laval
en passant par les Établissements d’Apiculture Chardin

1883

Les enseignements Voirnot aux origines du miel Chardin

Joseph Chardin, alors instituteur, déménage avec sa femme et ses 4 fils, à Villers-sous-Prény, pour rejoindre son ami l’abbé Voirnot. Celui-ci fait des recherches sur l’apiculture depuis plusieurs années déjà, et se fait un nom dans le monde apicole en intervenant dans des conférences et en écrivant des livres.
Fort de toutes ses recherches, l’abbé Voirnot crée la ruche éponyme brevetée. La ruche Voirnot est un cube pensé pour le bien-être des abeilles, fruit des nombreuses recherches et expérimentations de l’abbé Voirnot. En effet, le cube est le parallélépipède qui se rapproche le plus de la sphère, qui est le volume permettant la meilleure gestion de la température au sein de la ruche.

« Prenant avec discernement dans le système déjà existant ce qu’ils avaient de bon, le maître fit de l’apiculture éclectique. Il étudia par expérience plus encore que par lecture l’histoire naturelle de l’abeille ; il voulut une ruche qui fût, non pas une prison où nos chères butineuses travailleraient à la gêne et sans cesse tourmentées par leur gardien, mais une habitation agréable où tout devrait concourir à leur bien-être comme au développement de leur laborieuse activité. Pour résumer sa pensée, au lieu de forcer les abeilles à s’adapter à la ruche, Monsieur Voirnot s’efforça d’adapter la ruche aux abeilles. »

La ruche Voirnot est celle que nous utilisons encore, et ce depuis 5 générations.

L’abbé Voirnot enseigne l’apiculture à Joseph Chardin. Il lui transmet sa philosophie, et lui partage ses connaissances. Il lui confie la fabrication et la commercialisation de la Ruche Voirnot avant de se retirer.

Joseph installe alors sa famille à Martigny Les Bains et développe son activité apicole avec deux de ses fils.

1920

Auguste, Jean et Louis Chardin, trois frères réunis autour de l’activité apicole : miel, ruches et confiseries

Joseph leur a transmis un état d’esprit de travailleur et d’entrepreneur. Auguste Chardin, fils aîné de Joseph, développe l’activité apicole. Son fils Jean développe une activité de fabrication de confiseries au miel, et son fils Louis fabrique et commercialise des ruches Voirnot et du matériel apicole.

À cette époque, de nombreux clients de l’Établissement d’apiculture A. Chardin habitent dans les colonies françaises. Auguste propose alors du miel en boîte en métal pour faciliter son transport et éviter la casse.

La famille se prête au jeu des foires et des salons, au cours desquels les frères récoltent de nombreuses médailles pour la qualité de leur miel.

1er octobre

1924

Joseph Chardin publie les enseignements de l’Abbé Voirnot dans son livre “L”apiculture éclectique”

Joseph Chardin, fort des enseignements de l’abbé Voirnot, et suite à son décès, vulgarise les méthodes Voirnot dans un livre héritage “L’apiculture éclectique”.

1960

Pierre et Paulette Chardin, une troisième génération de voyageurs épicuriens

Pierre Chardin, l’un des 6 enfants d’Auguste, pratique l’apiculture aux côtés de son père depuis toujours et développe à son tour “Les Ruchers Chardin” au départ à la retraite de son père.

Pierre, que nous appelons tous “Pierrot”, et sa femme Paulette sont des épicuriens, et des voyageurs.

Curieux des trésors du monde et des autres, ils voyagent à travers différents continents et évoluent au contact des artistes de leur époque. Avant-gardistes, ils ne sont jamais à court d’idées.
Ils développent la petite boutique de miel de Martigny-les-Bains. À l’époque, le village est une ville thermale de grande affluence l’été venu. On peut y acheter du miel, mais aussi visiter une ruche en verre installée pour l’occasion, tenter d’y trouver la reine (comme on cherche Charlie !) et profiter de la patience et de la passion pour l’enseignement de Paulette Chardin à qui veut bien s’y intéresser.

Ils puisent également l’inspiration dans leurs voyages et sont les premiers à proposer du miel en barquette aux hôtels, internats et collectivités français (à l’époque, l’écologie n’est pas un sujet).

1984

Etienne Laval, l’apiculteur avant-gardiste

Pierre Chardin n’ayant pas eu d’enfant, c’est un des fils de sa soeur Madelaine, Etienne Laval, qui, après avoir passé un grand nombre des étés de sa jeunesse au travail apicole, décide de poursuivre.

La grande époque thermale de Martigny-les-Bains est terminée, les passants se font rares dans la petite boutique de Martigny-les-Bains. Etienne est l’un des premiers à proposer son miel artisanal à la distribution en moyennes et grandes surfaces du Grand-Est de la France. On le trouve notamment à Nancy, dans les Hautes-Vosges, à La Bresse, Gérardmer, … Le miel des Ruchers Chardin Laval est également utilisé dans la confection de confiseries et pains d’épices chez Les Soeurs Macarons à Nancy et à la Confiserie Bressaude à La Bresse.

Guidé par des valeurs de respect, d’entraide et de générosité, Etienne échange régulièrement avec de nombreux apiculteurs de la région. Soucieux de l’avenir des apiculteurs et de l’apiculture, il est également à l’origine de l’un des tous premiers projet de marque collective porté par plusieurs apiculteurs du Grand-Est : C’est nous ! Les apiculteurs du Grand-Est. Un miel tartinable de terroir et d’origine locale garantie commercialisé dans les grandes et moyennes surfaces de Lorraine, de Champagne-Ardennes et d’Alsace. L’objectif est double : rendre accessible un miel de qualité garantie au plus grand nombre tout en assurant un débouché aux apiculteurs locaux.

2021

La cinquième génération !

Léo Laval, fils d’Etienne, et son ami de longue date Anthony poursuivent à leur tour l’activité apicole après avoir travaillé aux côtés d’Etienne 6 années durant. Nina Laval, fille d’Etienne, s’emploie quant à elle à mettre la marque familiale aux couleurs de la nouvelle génération en créant une boutique en ligne et en partageant notre philosophie sur les réseaux sociaux, notamment.

La cinquième génération décide de distribuer son miel exclusivement en boîte en métal d’1kg en vente directe à travers sa boutique en ligne.

Nous nous adaptons à notre époque, mais nous avons à cœur de conserver les valeurs inchangées depuis 1883 : une apiculture du bon sens, exigeante et source de plaisir au quotidien.

1883

Les enseignements Voirnot aux origines du miel Chardin

Joseph Chardin, alors instituteur, déménage avec sa femme et ses 4 fils, à Villers-sous-Prény, pour rejoindre son ami l’abbé Voirnot. Celui-ci fait des recherches sur l’apiculture depuis plusieurs années déjà, et se fait un nom dans le monde apicole en intervenant dans des conférences et en écrivant des livres.
Fort de toutes ses recherches, l’abbé Voirnot crée la ruche éponyme brevetée. La ruche Voirnot est un cube de 33x33cm pensé pour le bien-être des abeilles, fruit des nombreuses recherches et expérimentation de l’abbé Voirnot.

« Prenant avec discernement dans le système déjà existant ce qu’ils avaient de bon, le maître fit de l’apiculture éclectique. Il étudia par expérience plus encore que par lecture l’histoire naturelle de l’abeille ; il voulut une ruche qui fût, non pas une prison où nos chères butineuses travailleraient à la gêne et sans cesse tourmentées par leur gardien, mais une habitation agréable où tout devrait concourir à leur bien-être comme au développement de leur laborieuse activité. Pour résumer sa pensée, au lieu de forcer les abeilles à s’adapter à la ruche, Monsieur Voirnot s’efforça d’adapter la ruche aux abeilles. »

La ruche Voirnot est celle que nous utilisons encore, et ce depuis 5 générations.

L’abbé Voirnot enseigne l’apiculture à Joseph Chardin. Il lui transmet sa philosophie, et lui partage ses connaissances. Il lui confie la fabrication et la commercialisation de la Ruche Voirnot avant de se retirer.

Joseph installe alors sa famille à Martigny Les Bains et développe son activité apicole avec deux de ses fils.

1920

Auguste, Jean et Louis Chardin, trois frères réunis autour de l’activité apicole : miel, ruches et confiseries

Joseph leur a transmis un état d’esprit de travailleur et d’entrepreneur. Auguste Chardin, fils aîné de Joseph, développe l’activité apicole. Son fils Jean développe une activité de fabrication de confiseries au miel, et son fils Louis fabrique et commercialise des ruches Voirnot et du matériel apicole.

À cette époque, de nombreux clients de l’Établissement d’apiculture A. Chardin habitent dans les colonies françaises. Auguste propose alors du miel en boîte en métal pour faciliter son transport et éviter la casse.

La famille se prête au jeu des foires et des salons, au cours desquels les frères récoltent de nombreuses médailles pour la qualité de leur miel.

1er octobre

1924

Joseph Chardin publie les enseignements de l’Abbé Voirnot dans son livre “L”apiculture éclectique”

Joseph Chardin, fort des enseignements de l’abbé Voirnot, et suite à son décès, vulgarise les méthodes Voirnot dans un livre héritage “L’apiculture éclectique”.

1960

Pierre et Paulette Chardin, une troisième génération de voyageurs épicuriens

Pierre Chardin, l’un des 6 enfants d’Auguste, pratique l’apiculture aux côtés de son père depuis toujours et développe à son tour “Les Ruchers Chardin” au départ à la retraite de son père.

Pierre, que nous appelons tous “Pierrot”, et sa femme Paulette sont des épicuriens, et des voyageurs.

Curieux des trésors du monde et des autres, ils voyagent à travers différents continents et évoluent au contact des artistes de leur époque. Avant-gardistes, ils ne sont jamais à court d’idées.
Ils développent la petite boutique de miel de Martigny-les-Bains. À l’époque, le village est une ville thermale de grande affluence l’été venu. On peut y acheter du miel, mais aussi visiter une ruche en verre installée pour l’occasion, tenter d’y trouver la reine (comme on cherche Charlie !) et profiter de la patience et de la passion pour l’enseignement de Paulette Chardin à qui veut bien s’y intéresser.

Ils puisent également l’inspiration dans leurs voyages et sont les premiers à proposer du miel en barquette aux hôtels, internats et collectivités français (à l’époque, l’écologie n’est pas un sujet).

1984

Etienne Laval, l’apiculteur avant-gardiste

Pierre Chardin n’ayant pas eu d’enfant, c’est un des fils de sa soeur Madelaine, Etienne Laval, qui, après avoir passé un grand nombre des étés de sa jeunesse au travail apicole, décide de poursuivre.

La grande époque thermale de Martigny-les-Bains est terminée, les passants se font rares dans la petite boutique de Martigny-les-Bains. Etienne est l’un des premiers à proposer son miel artisanal à la distribution en moyennes et grandes surfaces du Grand-Est de la France. On le trouve notamment à Nancy, dans les Hautes-Vosges, à La Bresse, Gérardmer, … Le miel des Ruchers Chardin Laval est également utilisé dans la confection de confiseries et pains d’épices chez Les Soeurs Macarons à Nancy et à la Confiserie Bressaude à La Bresse.

Guidé par des valeurs de respect, d’entraide et de générosité, Etienne échange régulièrement avec de nombreux apiculteurs de la région. Soucieux de l’avenir des apiculteurs et de l’apiculture, il est également à l’origine de l’un des tous premiers projet de marque collective porté par plusieurs apiculteurs du Grand-Est : C’est nous ! Les apiculteurs du Grand-Est. Un miel tartinable de terroir et d’origine locale garantie commercialisé dans les grandes et moyennes surfaces de Lorraine, de Champagne-Ardennes et d’Alsace. L’objectif est double : rendre accessible un miel de qualité garantie au plus grand nombre tout en assurant un débouché aux apiculteurs locaux.

récolte de miel de sapin

2021

La cinquième génération !

Léo Laval, fils d’Etienne, et son ami de longue date Anthony poursuivent à leur tour l’activité apicole après avoir travaillé aux côtés d’Etienne 6 années durant. Nina Laval, fille d’Etienne, s’emploie quant à elle à mettre la marque familiale aux couleurs de la nouvelle génération en créant une boutique en ligne et en partageant notre philosophie sur les réseaux sociaux, notamment.

La cinquième génération décide de distribuer son miel exclusivement en boîte en métal d’1kg en vente directe à travers sa boutique en ligne.

Nous nous adaptons à notre époque, mais nous avons à cœur de conserver les valeurs inchangées depuis 1883 : une apiculture du bon sens, exigeante et source de plaisir au quotidien.